Continuum de services en traumatologie

CST

À propos du continuum

Projets (mise à jour: août 2016)

Centres de traumatologie primaire, secondaire et tertiaire : visites d'évaluation

Dans le cadre de son mandat d’amélioration de la qualité des soins aux victimes de traumatismes au Québec, l’Unité de traumatologie de l’INESSS a complété en 2016 son 4ème cycle de visites des installations de traumatologie. Tous les comités locaux ont été rencontrés et ont eu l’occasion de s’approprier les différentes données statistiques, indicateurs et bilan des éléments de conformité requis selon leur niveau de désignation.
L’Unité de traumatologie a effectué une mise à jour des exigences matricielles et des gabarits s’adressant aux installations de soins aigus afin de tenir compte des données probantes contemporaines mais également pour simplifier le processus de suivi et de reddition de compte. Le processus d’évaluation continue de la qualité des installations en traumatologie reposera désormais principalement sur la production des rapports contenant les statistiques descriptives, les indicateurs de processus et les indicateurs de résultats de chaque installation. De façon optimale, ces rapports seront produits sur une base annuelle pour les centres tertiaires et secondaires régionaux, aux deux ans pour les centres secondaires et aux trois ans pour les centres primaires. La production, par l’INESSS, de ces rapports est conditionnelle à la complétion, en temps opportun, des données du RTQ par l’ensemble des établissements désignés en traumatologie. Le retard d’une ou plusieurs installations retarde la production des résultats pour toutes les installations. À la réception de leur rapport, chaque installation doit procéder à l’analyse de leurs données, proposer des actions correctives lorsque requis et déposer ce contenu à l’Unité de traumatologie de l’INESSS. Cette modalité d’évaluation remplace désormais les visites systématiques des installations en traumatologie.
Les rapports contenant les dernières données extraites du Registre des Traumatismes du Québec seront transmis progressivement aux installations au courant de l’automne 2016. Des communications ultérieures viendront par ailleurs informer les responsables de traumatologie de la façon de compléter et mettre à jour les nouveaux gabarits d’exigences matricielles.

Recueil d'exigences matricielles
Visites d'évaluation

Guide de pratique clinique en réadaptation spécialisée pour les TCC modérés ou graves

L’Institut national d’excellence en santé et en services sociaux (INESSS) s’est associé à l’Ontario Neurotrauma Foundation (ONF) afin de produire et soutenir l’implantation d’un guide de pratique clinique pour la réadaptation précoce et spécialisée des adultes ayant subi un traumatisme craniocérébral (TCC) modéré ou grave. Ce guide s’adresse principalement aux cliniciens, coordonnateurs cliniques et gestionnaires offrant des services de réadaptation (précoce, fonctionnelle intensive ou de soutien à l’intégration sociale), et ce, pour la clientèle adulte (c.‐à‐d. 18 à 65 ans). Il peut être également pertinent pour les professionnels de la santé et les intervenants sociaux œuvrant en soutien à la clientèle TCC et leurs proches une fois la réadaptation complétée. Dans sa forme finale, le GPC contient 267 recommandations divisées en deux grandes sections : 1) les composantes d'un continuum optimal de réadaptation à la suite d’un TCC et 2) évaluation et réadaptation des séquelles d’un TCC. Onze (11) de ces recommandations ont été identifiées comme « fondamentales » à la prestation optimale de services de réadaptation pour cette clientèle alors qu’un autre groupe de 105 recommandations a été catégorisé comme touchant des pratiques « prioritaires » à mettre en place pour améliorer la qualité et l’efficacité des services.

Plus de détails

Révision du cadre et de la matrice d’évaluation des Consortiums TCC modéré ou grave

En prévision du prochain cycle d’évaluation des Consortiums TCC modéré ou grave, l’Unité de traumatologie de l’INESSS procède actuellement à une révision du cadre global, des critères d’évaluation de la conformité et de la qualité des Consortiums pour la clientèle TCC modéré ou grave. Cette révision vise à assurer un processus d’amélioration continue mieux soutenu, échelonné dans le temps, avec emphase sur l’intégration des données probantes et indicateurs de performance au niveau des processus et des pratiques organisationnelles et cliniques. Des discussions sont en cours avec le MSSS afin de déterminer le calendrier de mise en œuvre de ce prochain cycle d’évaluation.

Implantation de la nouvelle échelle de triage préhospitalier en traumatologie (CDC-ACSCOT)

Tel que recommandé par l’INESSS en 2013 (Avis sur les critères de triage en préhospitalier), le MSSS a pris l’orientation d’introduire un nouveau protocole de triage des blessés en milieu préhospitalier, soit celui proposé conjointement par le Center for Disease Control et l’American College of Surgeons (CDC-ACSCOT) en remplacement du protocole en vigueur basé sur une combinaison des indices IPT-IHV (indice préhospitalier pour traumatismes et impact à haute vélocité). Ce protocole, une fois mis en application, devrait permettre un accès plus ciblé au réseau de traumatologie, en dirigeant les blessés graves plus rapidement vers les centres de haut niveau, et les blessés moins graves vers des centres de moins haut niveau, assurant ainsi des résultats cliniques optimaux et une utilisation plus efficience des ressources du réseau. L’Unité de traumatologie a produit en collaboration avec le MSSS une adaptation de l’Échelle CDC-ACSCOT répondant aux réalités du contexte québécois, laquelle est actuellement utilisée par l’ensemble des régions afin de revoir l’orientation primaire des patients sur leur territoire respectif. Les techniciens ambulanciers paramédics de l’ensemble des régions devront être formés avant le déploiement de cette nouvelle échelle.

Centres d’expertise pour la clientèle grands brûlés de l’Est et de l’Ouest du Québec

Dans la foulée des recommandations du Groupe-Conseil en neurotraumatologie formulées en 2010 aux Centres d’expertise pour les victimes de brûlures graves de l’Est et l’Ouest du Québec (CEVBG), les principaux acteurs de ce continuum, tant au plan médical, professionnel qu’administratif se sont mobilisés au printemps 2016 autour d’une démarche coordonnée par l’Unité de traumatologie de l’INESSS qui vise à identifier un ensemble de statistiques descriptives et d’indicateurs de qualité/performance propres à la trajectoire de la clientèle VBG. Une revue de la littérature et des données analogues ont été complétées et les rencontres du comité ont permis de cibler une quarantaine de statistiques visant à mieux apprécier le profil de cette clientèle. Une vingtaine d’indicateurs ont également été retenus afin de mesurer l’accessibilité, la continuité et la qualité des soins et services offerts. Des travaux et des échanges sont actuellement en cours afin d’opérationnaliser les indicateurs choisis ainsi que le processus de cueillette de l’information. Les premières saisies de données devraient débuter dès le 1er avril 2017 tant pour les deux centres hospitaliers (Hôtel-Dieu du CHUM et l’Hôpital de l'Enfant-Jésus du CHU de Québec) que pour les deux centres de réadaptation désignés (l’Hôpital de réadaptation Villa Medica et l’Institut de réadaptation en déficience physique de Québec du CIUSSS de la Capitale-Nationale).

État de pratique en traumatologie pédiatrique

L’Unité de traumatologie de l’INESSS procède actuellement à l’extraction et à l’analyse de données du SIRTQ afin de dresser le profil de la clientèle traumatisée pédiatrique dans l’ensemble du réseau de traumatologie québécois et de comprendre sa trajectoire dans le continuum de services. Les données recueillies réfèrent à la clientèle de 16 ans et moins ayant reçu des soins et services entre le 1er avril 2010 et le 30 mars 2015. Une demande a aussi été déposée au MSSS afin d’obtenir l’accès aux données de la banque MED-ÉCHO ce qui assurerait une compréhension globale des soins et services offerts à cette clientèle à travers tous les établissements de soins de santé québécois.

L’analyse de ces données permettra de comparer l’incidence de certaines blessures avec les données internationales, de préciser le profil de la clientèle desservie, d’objectiver la contribution des CH désignés pour desservir cette population, de valider l’efficience et le respect des trajectoires de services et de documenter les mécanismes de concertation et activités d’amélioration de la qualité implantées actuellement.

Des rencontres avec des représentants de certains établissements se tiendront cet automne afin d’enrichir l’analyse des données et s’approprier les besoins et la spécificité des soins requis par cette clientèle. Une publication officielle de l’INESSS suivra au courant de l’année.

Traumatisme craniocérébral léger

À la demande du Ministère de la Santé et des Services sociaux (MSSS), l’Unité de traumatologie de l’INESSS effectuera un état des connaissances sur le traumatisme craniocérébral léger ainsi que sur les principes associés de prise en charge clinique. L’évaluation de l’INESSS, qui prendra la forme d’une note informative, doit notamment s’attarder à la définition du TCCL et aux critères de repérage et de diagnostic. Elle servira à guider la révision, par un groupe de travail sous la responsabilité du MSSS, des paramètres d’organisation de services pour cette clientèle à travers le réseau québécois. Alors que les orientations 2005-2010 s’adressaient uniquement à la population adulte, la présente révision des bases scientifiques et cliniques relatives au TCCL devra s’attarder également à la population pédiatrique.

Outils : algorithmes décisionnels pour la gestion du risque de complications neurologiques graves à la suite d'un TCCL, clientèles adulte et pédiatrique.

Plan d'action en transfert des connaissances

Le comité directeur de la recherche en traumatologie a amorcé en 2012 un plan d’action sur le transfert des connaissances en traumatologie afin de favoriser une utilisation optimale des résultats de la recherche. Dans le contexte de la réforme du réseau de 2015, l’INESSS est devenue responsable du mandat. Se déroulant en deux phases, le projet prévoit des activités de formation, d’information et de soutien aux équipes cliniques impliquées en transfert des connaissances. À la suite d’appels de candidatures, un soutien financier a été octroyé à 8 équipes provenant de 10 installations différentes. Quatre de ces projets visant l’appropriation de pratiques basées sur les données probantes sont toujours en cours. Une équipe de chercheurs évalue les processus d’implantation, les effets et bientôt la pérennisation des résultats des projets.

Plus de détails

Avant l'accident Au moment de l'accident Après l'accident

Préhospitalier

Hospitalier

Réadaptation