Continuum de services en traumatologie

CST

À propos du continuum

Projets (mise à jour: novembre 2017)

 

État de pratique en traumatologie adulte au Québec (2013-2016)

Après plusieurs cycles d’évaluation des installations de soins aigus désignées en traumatologie, il a été convenu avec le ministère de la Santé et des Services sociaux (MSSS) de la pertinence d’effectuer une évaluation plus globale du réseau, qui inclut notamment d’autres maillons du continuum de services (p. ex. : préhospitalier et réadaptation) ainsi qu’un volet portant sur l’utilisation des ressources et les coûts reliés. Un portrait provincial du réseau québécois de traumatologie est en cours d’élaboration et vise à :

1. Dresser un portrait de la situation en traumatologie au Québec de 2013 à 2016, en décrivant :

  • la clientèle adulte traumatisée selon différentes phases du continuum de services en traumatologie;
  • la performance du réseau par rapport aux processus de soins et aux résultats de santé;

2. Effectuer un bilan de l’évolution du réseau de traumatologie;

3. Estimer l’utilisation des ressources en traumatologie et les coûts généraux reliés à cette utilisation, en soins aigus et en réadaptation;

4. Établir les principaux constats et priorités d’action issus de cette évaluation du réseau québécois de traumatologie.

Ce portrait de situation, qui s’attarde à la clientèle adulte du réseau de traumatologie, vient compléter une analyse récente sur la clientèle pédiatrique effectuée par notre équipe.

 

État de pratique en traumatologie pédiatrique

L’Unité d’évaluation en traumatologie et en soins critiques de l’Institut national d’excellence en santé et en services sociaux (INESSS) a complété l’extraction et l’analyse des données du Système d'information du Registre des traumatismes du Québec (SIRTQ) permettant de dresser le profil de la clientèle traumatisée pédiatrique desservie par les installations du réseau de traumatologie québécois pour la clientèle de 16 ans et moins. Les données recueillies permettent de comparer l’incidence de certaines blessures avec les données internationales, de préciser le profil de la clientèle desservie, d’objectiver la contribution des installations désignées pour desservir cette tranche de la population et de valider l’efficience et le respect des trajectoires de services. Le document est actuellement en processus de révision à l’interne et à l’externe et une publication suivra dans les prochains mois.

 

Traumatisme craniocérébral léger

À la demande du ministère de la Santé et des Services sociaux (MSSS), l’Unité d’évaluation en traumatologie et en soins critiques de l’Institut national d’excellence en santé et en services sociaux (INESSS) a réalisé un état des connaissances sur le traumatisme craniocérébral léger (TCCL) en vue de guider le processus de révision des orientations ministérielles 2005-2010 sur le TCCL. Cet état des connaissances s’attarde principalement à la définition du TCCL, aux critères de repérage et de diagnostic, aux critères d’évaluation du risque de complications neurologiques graves, aux facteurs de risque de développer des complications fonctionnelles ainsi qu’aux principes de prise en charge clinique. L’état des connaissances est actuellement en processus de révision externe et sera publié sous peu.

En parallèle à l’état des connaissances sur le TCCL, l’INESSS procède actuellement à la révision des recommandations qui avaient servi en 2014 à produire des dépliants d'information intitulés « Conseils à la suite d'un TCCL – Pour la reprise graduelle des activités intellectuelles et de l'entraînement physique ou sportif ». La présente mise à jour s'avère nécessaire en raison de l'avancement des connaissances, la diffusion récente du Consensus de Berlin et la publication d'un protocole de gestion des commotions cérébrales par le ministère de l'Éducation et de l’Enseignement supérieur (MEES). Un processus de consultation est actuellement en cours auprès de différents acteurs du réseau, divers experts et décideurs (Fédérations et associations médicales, ordres professionnels, représentants du réseau, MEES, MSSS, représentants scolaires et sportifs, etc.), impliqués auprès de cette clientèle. Des dépliants d’information révisés devraient être disponibles dans le courant de l’hiver 2018.

 

Implantation de la nouvelle échelle québécoise de triage préhospitalier en traumatologie (CDC-ACSCOT)

Tel que recommandé par l’Institut national d’excellence en santé et en services sociaux (INESSS) en 2013 (Avis sur les critères de triage préhospitalier en traumatologie), le ministère de la Santé et des Services sociaux (MSSS) a pris la décision d’introduire un nouveau protocole de triage des blessés en milieu préhospitalier, soit celui proposé conjointement par les Centers for Disease Control and Prevention et le Committee on Trauma de l’American College of Surgeons (CDC-ACSCOT) en remplacement du protocole en vigueur basé sur une combinaison des deux indicateurs, soit l’indice préhospitalier du traumatisme (IPT) et l’impact à haute vélocité (IHV). Ce protocole, une fois mis en application, devrait permettre un accès plus ciblé au réseau de traumatologie, en dirigeant les blessés graves plus rapidement vers les centres de haut niveau, et les blessés moins graves vers des centres de moins haut niveau, assurant ainsi des résultats cliniques optimaux et une utilisation plus efficiente des ressources du réseau. L’Unité d’évaluation en traumatologie et en soins critiques de l’INESSS a produit en collaboration avec le MSSS une adaptation de l’Échelle CDC-ACSCOT répondant aux réalités du contexte québécois. Les techniciens ambulanciers paramédics reçoivent présentement la formation nécessaire au déploiement de la nouvelle échelle qui est implantée graduellement dans les différentes régions sociosanitaires de la province. Une évaluation de cette implantation est effectuée en parallèle par l’INESSS, conjointement avec le MSSS et les établissements de santé.

 

Évaluation des installations désignées en traumatologie

Dans le cadre de son mandat d’évaluation et de soutien à l’amélioration continue de la qualité des soins et services aux traumatisés du Québec, l’Unité d’évaluation en traumatologie et en soins critiques de l’Institut national d’excellence en santé et en services sociaux (INESSS) analyse les données issues du Système d’information du Registre des traumatismes du Québec (SIRTQ) afin de produire un bilan de qualité et de performance pour chaque installation de soins aigus détenant une désignation en traumatologie.

Le 5e cycle d’évaluation des installations désignées en traumatologie a été entamé à l’hiver 2017. Chaque installation recevra, d’ici le début de l’hiver 2018, son bilan de qualité et de performance pour la période 2013-2016, lequel comprend une série de statistiques descriptives ainsi que les résultats aux indicateurs de processus et aux indicateurs de résultats. À la réception de son bilan, chaque installation doit effectuer une analyse et une interprétation de ses résultats (qu’ils soient positifs ou négatifs), ainsi que proposer des mesures pour corriger ou améliorer les difficultés identifiées, s’il y a lieu. Ces analyses sont partagées avec le ministère de la Santé et des Services sociaux (MSSS), qui est responsable d’assurer la coordination et la gestion du réseau de traumatologie. Ce mécanisme de production et d’analyse des bilans de qualité et de performance remplace désormais les visites systématiques des installations effectuées par l’INESSS.

Bien que la production des données soit tributaire du respect des échéances de saisie dans le SIRTQ, les prochains cycles d’évaluation sont prévus :

  • aux 12 à 18 mois pour les centres tertiaires et secondaires régionaux;
  • aux 2 ans pour les centres secondaires;
  • aux 3 ans pour les centres primaires.

 

Exigences matricielles pour les installations de soins aigus et exigences régionales

L’Unité d’évaluation en traumatologie et en soins critiques de l’Institut national d’excellence en santé et en services sociaux (INESSS) a effectué une mise à jour des exigences matricielles et des gabarits s’adressant aux installations de soins aigus afin de tenir compte des données probantes contemporaines, mais également pour simplifier le processus de suivi et de reddition de comptes. Les exigences révisées sont maintenant regroupées à l’intérieur de six gabarits permettant de valider la conformité des installations de traumatologie, selon leur niveau de désignation respectif.

Des communications ultérieures viendront informer les responsables de traumatologie sur le processus de déploiement de ces nouveaux gabarits et sur la façon de compléter et mettre à jour les nouveaux gabarits d’exigences matricielles.

En attendant cette démarche, les établissements de traumatologie ont tous été informés des exigences simplifiées relatives aux modalités de structure et de concertation au niveau local (soins aigus) ainsi qu’au niveau régional. Ces dispositions se retrouvent dans le document intitulé :

Recueil d'exigences matricielles

 

Guide de pratique clinique en réadaptation spécialisée pour les TCC modérés ou graves

L’Institut national d’excellence en santé et en services sociaux (INESSS) s’est associé à l’Ontario Neurotrauma Foundation (ONF) afin de produire et soutenir l’implantation d’un guide de pratique clinique pour la réadaptation précoce et spécialisée des adultes ayant subi un traumatisme craniocérébral (TCC) modéré ou grave. Accessible à tous par l’entremise du site Web guidepratiquetcc.org ou braininjuryguidelines.org, cet outil permet à l'utilisateur de consulter les recommandations par section et sous-section, d'en faire une recherche par mot-clé ou par champ d'intérêt et d'en imprimer le résultat ou le sauvegarder en format PDF. Les recommandations sont accompagnées d'information sur leur justification, les implications pour le système ainsi que le résumé des données probantes. Le site Web propose également de nombreux outils et des suggestions d’indicateurs pour soutenir l'application des recommandations. Une démarche structurée de soutien à l’implantation d’un nombre ciblé de recommandations débutera en 2018 avec des équipes de soins aigus et de réadaptation du réseau.

 

Centres d’expertise pour la clientèle des grands brûlés de l’Est et de l’Ouest du Québec

Les travaux débutés en février 2016 par les Centres d’expertise pour les personnes victimes de brûlures graves (CEVBG) de l’Est et de l’Ouest du Québec et coordonnés par l’Unité d’évaluation en traumatologie et soins critiques de l’Institut national d’excellence en santé et en services sociaux (INESSS) ont permis d’identifier trente statistiques descriptives et une vingtaine d’indicateurs de qualité potentiels pour la phase pilote. La documentation des données a débuté le 1er avril dernier et s’échelonnera jusqu’au 31 mars 2018. Le comité d’experts procèdera par la suite à l’analyse des données et à la sélection finale des statistiques et indicateurs pour les installations sur l’ensemble du continuum de services.

Parallèlement à cette démarche, les organismes Entraide Grands Brûlés et F.L.A.M. ont participé au recrutement de patients ayant subi des brûlures afin de recueillir leur perspective sur les soins et services reçus par les installations des deux CEVBG et d’obtenir leur appréciation des statistiques et indicateurs proposés. Cette démarche s’est traduite par la proposition de pistes de réflexion et d’amélioration par les patients à l’équipe de l’INESSS et transmises par la suite aux acteurs des installations désignées.

 

Plan d'action en transfert des connaissances

Le comité directeur de la recherche en traumatologie, représentant l’alliance formée entre les vingt-sept établissements signataires d’une entente avec la Société de l’assurance automobile du Québec (SAAQ) pour offrir des services de réadaptation aux personnes ayant subi un traumatisme, a réalisé un plan d'action sur le transfert des connaissances en traumatologie de 2013 à 2017.

Afin de transmettre les leçons tirées du plan d’action aux milieux cliniques, un Outil de soutien à l’implantation des meilleures pratiques a été publié à l’automne 2017 à titre de publication de l’Institut national d’excellence en santé et en services sociaux (INESSS). Ce dernier est en effet responsable de la réalisation du mandat depuis 2015.

Le comité directeur publiera également un rapport final d’activités du plan d’action en transfert des connaissances en traumatologie à l’intérieur duquel se retrouveront ses constats à la suite de l’exercice. Ce rapport s’adresse aux établissements ainsi qu'aux partenaires impliqués dans le transfert des connaissances et pourrait être utilisé en appui à d’autres initiatives. La documentation suivante pourra également être consultée.

Plus de détails

 

Modes d’organisation des services en soins intensifs au Québec

L’accessibilité des soins intensifs représente un défi actuel et futur pour le système de santé du Québec et à travers le pays. Le vieillissement de la population et la possibilité que la gravité des maladies des patients hospitalisés augmente pourraient accroître de façon substantielle la demande à laquelle devront répondre les unités de soins intensifs (USI) au Québec pour les décennies à venir.

Devant ce contexte, le ministère de la Santé et des Services sociaux (MSSS) a confié à l’Unité d’évaluation en traumatologie et en soins critiques de l’Institut national d’excellence en santé et en services sociaux (INESSS) le mandat de mettre en lumière les différents paramètres d’une organisation optimale des services permettant d’améliorer les résultats en matière de santé des patients, mais également la capacité de répondre à une demande accrue. Le mandat comporte 1) Un état des connaissances à l’égard des modes d’organisation des services en soins intensifs et 2) Une proposition d’indicateurs qualité pour les soins intensifs au Québec. Les travaux devraient être terminés au courant de l’hiver 2018.

 

Oxygénation extracorporelle par membrane chez l’adulte au Québec

Le ministère de la Santé et des Services sociaux (MSSS) a confié à l’Unité d’évaluation en traumatologie et en soins critiques de l’Institut national d’excellence en santé et en services sociaux (INESSS) le mandat de produire un Avis afin de guider la pratique sur l’utilisation optimale de l’Oxygénation extracorporelle par membrane (ECMO) chez les patients adultes (≥18 ans) au Québec. La réalisation de l’Avis comporte plusieurs composantes dont les différents résultats seront intégrés afin de formuler des recommandations. Premièrement, un état des connaissances sur l’utilisation de l’ECMO chez les patients adultes sera réalisé en portant une attention particulière sur les indications et contre-indications liées à cette intervention, son efficacité et les complications qui en découlent comparativement aux approches de soutien cardio-pulmonaire conventionnelles, les exigences organisationnelles, les processus de soins et les indicateurs de qualité pour la pratique de l’ECMO. Un état de la pratique au Québec à l’aide d’une évaluation terrain permettra par ailleurs de dresser un portrait de l’utilisation de l’ECMO dans les installations adultes au Québec avec une attention particulière aux caractéristiques de structure et de processus de soins, aux conditions cliniques pour lesquelles l’ECMO est utilisée et aux résultats cliniques qui en découlent. Finalement, une évaluation de l’impact budgétaire de l’utilisation actuelle de l’ECMO au Québec sera complétée. Le plan de réalisation de ce projet prévoit une publication de l’avis à l’automne 2018.

 

 

Avant l'accident Au moment de l'accident Après l'accident

Préhospitalier

Hospitalier

Réadaptation